Du fond de Mon antre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pas de flocons, mais une terrible tempête vient me rappeler la puissance du dehors, de l’invisible. Sans l’écho de sa puissance, les feuilles et branches dans les airs, Je n’imaginerai pas la force du vent. Il faut voir ce qu’il soulève, avec ses jumeaux semblables qui doublés créent des tourbillons, pour peser ce qu’il en coûte.

Dans Mon intérieur, coussins et rideaux épais gardent la chaleur qui m’anime.  Des devoirs à corriger, un cappuccino et de nouvelles lectures. Quelques masques dorées achetés pour une fête improvisée entre Amies qui chassent l’ennui à coups de cravaches.

J’ai déniché quelques curiosités, auxquelles Je trouverai bien une utilité, une reconversion… il faudra les essayer bien assez tôt.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s